04/07/2008

[I.Betancourt libérée suite à des transactions avec les FARC]

par "eitb" le 2 juillet'08

Ingrid Bétancourt et 14 autres otages ont été libérés par une opération de l'armée colombienne, suite à une rencontre la veille entre le nouveau chef des Farc, le Français Noel Saenz, et un diplomate suisse.

L'otage franco-colombienne Ingrid Betancourt, les trois otages Américains et onze militaires colombiens ont été libérés lors d'une opération héliportée de l'armée colombienne, a annoncé ce mercredi soir à Bogota le ministre colombien de la Défense, Juan Manuel Santos.

Onze militaires colombiens, principalement des officiers, ont également pu retrouver la liberté lors de cette opération, menée dans la province de Guaviare, dans le sud-est de la Colombie, selon le ministre.
Les otages auraient été libérés lors d'une opération militaire d'infiltration des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), a précisé le ministre de la Défense.

Ingrid Betancourt, 46 ans, ex-candidate écologiste à la présidence de la Colombie, était otage des Farc depuis plus de six ans.

Ce que l'on sait déjà de la libération d'Ingrid Bétancourt

Plus qu'une opération militaire qui relèverait d'un scénario de thriller militaire, cette libération serait donc survenue après de discrètes transactions menées la veille entre deux émissaires européens, Noel Saenz (ex-consul français en Colombie) pour la France et Jean-Pierre Gontard pour la Suisse : le gouvernement colombien vient effectivement de confirmer qu'une rencontre avait eu lieu dans la nuit du 30 juin au 1er juillet avec Alfonso Cano, le nouveau Chef des FARC, dans les montagnes

A la radio colombienne, le Secrétaire de Presse du Gouvernement César Mauricio Velásquez avait confirmé aujourd'hui la présence des deux délégués européens pour la prise de contacts avec le leader des FARC, Alfonso Cano, pour trouver "un accord humanitaire".

Une rencontre que le Ministre des Affaires étrangères a lui aussi confirmée dans la journée, ce qui signifierait une victoire importante de la diplomatie européenne dans ce dossier embourbé depuis de longues années.

Arrivés une semaine auparavant dans la plus grande discrétion (pour une fois), seul le Ministre de la Paix aurait été tout d'abord informé de cette mission suivie de près également par l'Espagne.
L'échange des otages aurait pu être négocié contre l'asile politique en France et une prime importante.
En France, l'Assemblée Nationale, mais aussi la plupart des Chefs d'Etat européens et latino-américains ont accueilli avec joie et soulagement la nouvelle de cette libération.

Pour l'instant, le Président colombien préfère s'en tenir à la version d'un audacieux sauvetage d'infiltration.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bjour Activista!
Pas mal de diffuser cet article de Vive Tv sur la "libération" des otages des Farc. Merci! Pouvez-vous retraduire ce texte, siouplaît. C'est pas facile à lire.
Bonne continuation!!!

ric-rac

act a dit…

C'est une traduction Google, j'avais la f(l)emme....
Et depuis les médias Suisses ont confirmé ces soupçons en français dans les textes...
(tv suisse romande entre autres)